La mort annoncée... du Téléthon

Publié le 11 Février 2010

J'émerge de la neige, des cartons de bouquins, et des listes de tâches urgentes pour apprendre avec tristesse, voire consternation, que Laurence Tiennot-Herment, présidente de l'AFM, a l'intention de porter plainte contre Pierre Bergé pour "diffamation" à la suite des attaques qu'il a formulées en décembre contre le Téléthon.

C'est vraiment, à mon avis, la dernière chose à faire ! Les seules conséquences possibles que je vois à cette très contestable action, si elle a lieu, seront de discréditer encore plus l'AFM, qui prêtera le flanc à de nouvelles critiques (fondées sur l'utilisation des fonds dans une procédure judiciaire lancée contre une certaine forme de liberté d'expression), de donner à Pierre Bergé une plus large tribune encore pour y développer ses pensées et y défendre ses intérêts, et une mauvaise image pour l'AFM et les "affaires" qu'elle suscite, ce qui découragera les donateurs éventuels des Téléthons à venir.

Si l'objectif de Tiennot-Herment est de suicider le Téléthon, c'est sans aucun doute possible ce qu'elle fera de mieux par une telle démarche.

La seule chose à faire aurait été de laisser les chiens aboyer et de continuer de faire des choses BIEN, voire MIEUX. Prouver la transparence, montrer où va l'argent, utiliser les droits de réponse induits par les attaques de Pierre Bergé pour diffuser des reportages (intelligents) sur l'utilité de l'AFM et du Téléthon... Comme je l'avais dit à l'époque sur Facebook, le mieux aurait été d'utiliser la dynamique induite par ces attaques pour : lancer un audit sur l'image renvoyée effectivement par l'émission, s'en servir pour faire moins de misérabilisme, plus de festif, et montrer plus de respect envers les malades et leurs réalités pendant les 30 heures annuelles qui leur sont attribuées.

Il aurait fallu laisser de côté les réactions épidermiques (et égocentriques) pour se rappeler, d'abord et avant tout, de l'intérêt des malades, de leurs familles, des scientifiques et des programmes de recherche et de soins entamés ou à venir... Ces humains - et les programmes d'aide qui les concernent - ont besoin d'une association forte, par sa sincérité, sa transparence et son authencité... Une association qui inscrive ses actions dans la durée, sur le terrain, au plus près des malades.

En écrivant cela, et aussi parce qu'à d'autres occasions j'ai émis, moi aussi, des critiques ouvertes contre le Téléthon et son esprit racoleur et misérabiliste que j'ai maintes fois déploré, dois-je m'attendre à recevoir la visite, un matin à 6 heures, de policiers envoyés par une plainte de l'AFM, qui m'emmèneront en garde à vue (en pyjama ou en jogging ?) pour y répondre du droit d'expression dont j'use pour donner mon opinion ?

Nous vivons dans le pays de Le Pen, de Dieudonné, et aussi de Siné, Hara-Kiri et Charlie Hebdo... un pays ou le droit d'expression a encore un sens, réjouissons-en nous. Vous me rétorquerez que toutes les personnes que j'ai citées, l'infâme borgne et sa clique en tête, ont été condamnées pour diffamation (au moins). Certes, et à juste titre... mais vous souvenez-vous de qui les a attaqués ? Non ! En sont-ils sortis moins virulents et moins haineux ? Non !

Alors à qui profitera cette lamentable action en justice ?... Certainement pas au Téléthon !

Macha.

Rédigé par Macha

Publié dans #Dans quel monde vivons-nous

Repost 0
Commenter cet article

sekamado 27/02/2010 18:33


Bonjour,

je ne me suis jamais exprimée sur le sujet sur internet, uniquement dans ma vie privée. J'avoue n'avoir aucune affection particulière pour la Présidente de l'AFM, qui n'est rien d'autre qu'une
salariée (vu le salaire qu'elle touche....). Son chagrin est loin derrière elle....Ele est complètement déshumanisée. Bref, même l'AFM est devenue une source de profit facile pour des salariés qui
traitent les bénévoles de manière peu respectueuse, leur demandant des objectifs pires que s'ils étaient salariés. Il y a aussi un refus total voire dénigrant face au bénévole non handicapé ou non
touché directement par la maladie. Aussi si je distribue des repas aux gens nécessiteux, faut-il que je sois dans la même situation pour être efficace; Monsieur BARATAUD avait compris et approuvé
mon engagement. Il a été remis en question par les gens bien pensants. Ils peuvent aujourd'hui courir pour avoir mon argent; Je suis désolée. Je reviendrai mais quand la Présidente sera partie,
ainsi que toute cette équipe de technocrates qui l'entourent et qui bouffent une partie de l'argent. Les salaires ne sont pas petits et certains abusent dans les remboursement de frais.
Ont-ils oublié les malades ?


isa 21/02/2010 16:49


Bonjour Macha,

J'ai donné une fois au Téléthon à ses débuts. Après, je n'ai eu que relances avec des courriers imprimés sur du papier pour le moins luxueux (ce mode de collecte coute très cher et n'est pas très
rentable).

Le côté "misérabiliste" avait déjà été dénoncé par un ministre, handicapé lui même.

Une fois, je me suis "permise" de demander des nouvelles de l'un des enfants symbole .......... j'ai reçu une réponse des mois après me disant que ce n'était pas des "enfants symboles", qu'ils
témoignaient volontairement (à 5 ou 6 ans). 

Résultat : je ne donne plus là et je ne regarde plus. Alors un procès en diffamation ........... c'est ridicule et improductif. Une association de cette taille doit avoir des avocats qui ne sont
pas de très bon conseil dans ce cas. Qui se souviendra de ce qui s'est dit en 2009 pour le Téléthon 2010 ? personne, sauf si on en parle toute l'année

PS : notre politique borgne (qui doit être en retraite) attaque lui aussi en diffamation mais gagne souvent. 


Martine 15/02/2010 12:16


Je suis 1000 % d'accord, je n'aime pas la façon de gérer de la présidente: une association n'est pas une façon de se soigner de ses peines qui je crois qu'elle a profondes (et cela je le
comprends)

Faire pleurer ne sert à personne surtout pas aux malades

De gros bisous à tes Bidoux


Emilie 12/02/2010 16:09


Tout à fait d'accord !
Et ce que je trouve triste, c'est que nous, les adhérents, n'avons pas eu la possibilité de prendre part à cette décision. Et l'apprendre par un journal, et non par l'AFM, est assez déplaisant.
Mais bon... ! On verra ce qui sortira de tout ça...
Bonne chance pour demain !!!


Michèle Balon 12/02/2010 15:48


Je trouve la démarche Madame Thiénot-Herment inutile et dangereuse. Inutile parce qu'aller en justice coute cher, et dangereuse parce que, tu le dis, elle risque de discréditer non pas Pierre Bergé
mais bien l'AFM.
Pour expliquer la baisse des donc, cette dame - que je trouve très autoritaire et à l'esprit bien peu ouvert, je regrette M. Barataud - a-t-elle pensé une seule seconde aux difficultés financières
des ménages ? Pense-t-elle qu'avec mes 400 euros de retraite mensuels je puisse, et d'autres avec moi, me livrer à des libéralités ?