[Ailleurs en mieux] Des voiles, d'un foulard et de bouts de tissu

Publié le 3 Mars 2010

J'ai ouvert une rubrique dans mon profil Facebook pour les articles que je recommande sur le Net, parce qu'ils décrivent, mieux que je n'y parviens moi-même, une opinion que je trouve intéressante sur un sujet d'actualité.

Aujourd'hui, c'est une série de plusieurs sources, toutes concernant le fameux et surmédiatisé débat sur le "voile" (on devrait dire LES voiles, mais bon)... et en grande partie imagée (donc ça ne passe pas sur Facebook, voilà voilà).

1/ Le plus raisonné des points de vue sur le sujet - à mon avis - se lit sur : Dignité et droits : Pour une refondation sociétale - Blog LeMonde.fr ... mais... c'est un peu long (pis 'ya plein d'mots et pas d'images  ).

2/ Le plus imagé des points de vue, rejoignant le précédent (et le mien), je l'ai lu sur un forum d'informatique, passage écrit par bphenix, contributeur belge :

"Pour moi, le port du voile salafiste
http://www.ouest-france.fr/of-photos/2009/06/20/SIGE_2754610_1_apx_470__w_ouestfrance_.jpg
ne laisse pas la place à l'interprétation: il existe en Belgique un loi, depuis des temps immémoriaux, qui interdit les déguisements sur la voie publique en dehors des périodes du carnaval, et ce, tout simplement, pour empécher des personnes de dissimuler leur identité (préparation d'attaques de banques, manifestations, "supporters" sportifs, ...). Au Luxembourg (et je pense que c'est valable en Belgique aussi), il est interdit de porter un casque de moto lorsqu'on rentre dans un commerce (station-service, banque, ...). Ca repose sur le même constat: il ne faut pas permettre à l'auteur d'un éventuel casse de cacher son visage impunément.
 
Ce type de vêtements ne permet pas non plus une vie sociale normale: comment l'administration communale pourrait-elle délivrer un document officiel à une personne ainsi habillée, en étant sûr (autant que possible) qu'on a bien affaire à la personne concernée ? Comment une école pourrait-elle remettre un enfant à sa mère, en s'assurant qu'il s'agit bien d'elle ? etc...
 
Donc, interdiction totale. Arrestation immédiate des contrevenants, traités comme des délinquants supposés préparer une attaque de commerce. Même sort pour ceux qui se baladent avec un bas-nilon sur la tête, ou qui cachent leur tête
 
Il ne s'agit ici nullement d'un problème de religion ou de tolérance, mais simplement de sécurité publique... Et la loi visée existe depuis des temps où il n'était pas le moins du monde question de problèmes avec des musulmans en Belgique...
 
Quant au vêtement traditionnel féminin afgan,
http://www.de-la-vie.com/reflexions-verseau/islam-burka.jpg
il me semble qu'en plus du problème évoqué plus haut, il s'agit quand-même d'une forme d'emprisonnement psychologique d'une personne, et non de l'expression d'une dévotion à "dieu" ou du respect d'une tradition vestimentaire.
 
Pour ce qui est du "foulard", qu'il soit islamique ou non, qu'il cache les cheveux ou non, je ne vois pas le problème dans l'espace public et pour autant qu'il soit librement consenti.
http://info.rsr.ch/xobix_media/images/rsr/2008/instant20080317-000000-418x280-028.jpg
A noter qu'en Iran, là où la loi est la plus stricte, et qu'une police religieuse est présente dans les rues pour s'assurer du respect strict de la loi islamique, les femmes prennent le plus de libertés avec le port du voile, prenant un malin plaisir à laisser passer des mèches de cheveux, à surmonter de lunettes de soleil très "in", un voile coloré et richement décoré, etc.
 
Mais il faut être raisonnable et ne pas chercher les problèmes en provoquant la majorité de la population.
 
Exemple: si je suis supporter d'Anderlecht, et que je suis étudiant dans une école liégeoise, je vais éviter d'arborer des signes ostentatoires de mon choix footbalistique. De même, si je vais (par curiosité, par exemple) dans un meeting de Le Pen, je vais éviter de venir avec un T-shirt ouvertement de gauche...
 
Si, dans le cadre particulier des écoles, lieu de concentration de jeunes, par nature pas tout-à-fait finis, nécessitant encore un apprentissage à la tolérance et à la dialectique pacifique, où toutes les idées et opinions sont potentiellement représentées et où on doit déplorer de plus en plus souvent de la violence physique, on voulait simplement prévenir des causes de "clashes" en interdisant les manifestations ostensibles d'opinions personnelles, telles les choix sportifs, politiques, religieux, idéologiques, pratiques sexuelles ou en matières de drogues, appartenance à un groupe, une bande, un quartier, choix musicaux (appartenance à un fan-club, identification à un mouvement musical), classe sociale, etc...
 
On en reviendrait bien vite à l'uniforme ou au tablier d'étudiant. Là n'est pas mon propos (je n'ai d'ailleurs jamais connu ça). Mais il me semble que si un foulard choque car il est porteur d'une certaine idéologie qu'on estime devoir rester du domaine privé, le port, à l'école, d'un T-shirt prônant les bienfaits du canabis est du même niveau.
http://rlv.zcache.com/cannabis_t_shirt-p2356838058689725663m43_400.jpg
 
En s'attaquant au seul problème du "voile", laissant de côté bien d'autres dérapages, on envenime le débat et on raidit la position des musulmans. Par contre, en légiférant d'une manière plus générale, on réglerait ce problème mais aussi bien d'autres abus vestimentaires potentiels ou vécus:
http://static.mediamatic.nl/f/gsnd/image/1230-315-500.jpghttp://addtrader.files.wordpress.com/2008/04/tl-che_guevarra_for_the_informed_shirt.jpghttp://www.tshirtsville.com/acatalog/Exploited-t-shirt-Fuck-The-System.gif
 
Comprenez-moi: tous les sujets sont dignes d'être discutés à l'école, mais dans un cadre de qualité (écoute réciproque, respect du temps de parole de chacun, sous la direction d'un adulte, le professeur), dans les limites du respect des vérités scientifiques et historiques. Mais afficher son addiction à telle ou telle substance, groupe musical ou dogme religieux n'apporte rien au débat. Au contraire, c'est générateur de discriminations, de camps, d'idées préconçues, ce qui va justement à l'encontre de la nécessaire élévation intellectuelle qu'on peut attendre d'un tel endroit.
 
Quant à l'espace public, qui se sent choqué par le port d'un turban, d'un foulard, d'un pantalon surbaissé ou d'un kilt,  
http://www.ieo.fr/images/sarouel_ch331.JPG
pourvu que la personne accepte de se soumettre à la loi, par exemple en ce qui concerne les photos d'identités: celles-ci doivent se faire sans couvre-chef, sans maquillage, sans prothèses... afin de permettre l'identification en toute circonstances. Même les "bonne soeurs" devaient retirer leur cornettes  
http://www.feteland.com/pub/Costumes_adulte_femme/Cornette_de_bonne_soeur.JPG
de tout temps lors de la prise de leurs photos d'identités. Il n'y a donc pas de raison que ça ne puisse s'appliquer aux femmes musulmanes.
 
Maintenant, si qqun n'est pas d'accord, c'est-à-dire refuse la loi (des hommes) sous prétexte que "la loi divine lui est supérieure", on est dans le domaine de l'islamisme et non de l'islam(*). Il ne s'agit plus d'une pratique religieuse mais d'un acte de rébellion révolutionnaire:
avec une écharpe et une capuche enfoncée jusqu'aux yeux ou tout autre moyen.
Citation :

Islamisme: projet politique visant à transformer le système politique et social d'un Etat en faisant de la charia, dont l'interprétation univoque est imposée à l'ensemble de la société, l'unique source du droit


Et dans ce cas, il ne doit pas y avoir la moindre hésitation. Il s'agit de protéger ni plus ni moins nos valeurs de libertés religieuses (y compris de laïcité et d'agnosticité), de démocratie, de droits de l'homme, d'humanisme, etc. Aucune tolérance donc, à mon avis, face à ce type de comportement.
 
(*): Cette remarque vaut autant pour les scientologues, raéliens, israélites, évangélistes ou bouddhistes
 
Légiférer en matières d'habillements dans l'espace public est choquant. Mais ça existe déjà: le nudisme est interdit, l'exhibition sexuelle également. Si les nudistes défendent une opinion quant à un mode de vie qui serait meilleur sans vêtements, ils pratiquent bien leurs choix (dans un cadre privé), mais acceptent de respecter la loi démocratique, qui le leur interdit dans l'espace public général, même si ça ne les empêche pas de continuer à défendre leur point de vue. Il n'y a pas de raisons qu'il en soit différemment pour le foulard, qu'il soit religieux ou non.
http://medias.blog.lemonde.fr/files/2007/03/paysans.1175162279.gif
Paysans français en habits traditionnels
 
Le problème, c'est qu'en interdisant brutalement les signes religieux dans toutes les écoles, on risque de voir certaines filles sortir du système d'enseignement organisé, ce qui serait encore plus dangereux pour elles et pour la société en général après quelques années (elles vont élever leurs enfants ensuite sur le mode de ce qu'on leur a appris, ...)
 
Tiens, je pense être un chouillat HS... mais c'est pas moi qui ai lancé le sujet...


Message édité par bphenix le 21-09-2009 à 18:28:25

n°19921431
Profil sup​primé
Posté le 21-09-2009 à 18:20:29  answer
 

Concrètement, quel est l'intérêt de porter le voile islamique?

n°19921553
bphenix
Extrémiste modéré
Posté le 21-09-2009 à 18:33:02  profilanswer
 


Quel était l'intérêt de porter la soutane, la cornette, la kippa, l'uniforme ?
 
La reconnaissance, l'intimidation, l'identification d'appartenance à un groupe, ...
 
Plus généralement, quel est l'intérêt d'arborer un drapeau, un sigle, une enseigne ?
http://bruxelles.cafebabel.com/public/bruxelles/.drapeau_eur_flamand_s.jpg
 
http://flandre.novopress.info/wp-content/uploads/2009/06/marche_de_la_peene_2007_066.jpg

Message cité 1 fois
Message édité par bphenix le 21-09-2009 à 18:38:50


Fin de citation...

3/ J'ajouterais deux petites vidéos, la première (42") de Ilham Moussaïd, cette jeune étudiante qui se présente pour la liste NPA :



Et la seconde, plus artistique, de Jeanne Cherhal qui clôturera en beauté (visuelle et sonore) mon article :



Chacun se fait son opinion ! Mais moi j'aime bien les prises de position tolérantes et argumentées... et j'aime aussi les partager  !

Macha.

Rédigé par Macha

Publié dans #Dans quel monde vivons-nous

Repost 0
Commenter cet article