Publié le 25 Mars 2010

Parmi les auteurs du Dix de Plume, certains publient en ce moment des ouvrages personnels (... en attendant le prochain recueil de nouvelles du collectif  ).

J'ai donc le plaisir, et l'honneur de vous présenter (cliquer sur les couvertures pour en savoir plus) :

1/ "Maman chérie" d'Anne-Laure Buffet aux éditions Le Manuscrit :



Emma passe tous ses étés, seule, chez ses grands parents. Poussée par le vide que creuse l'absence de sa mère, la petite fille lui écrit des lettres et des lettres. Au fil de cette correspondance, l'enfant se transforme et c'est une vie qui se dessine. Anne-Laure Buffet raconte la perte de l'innocence et, en filigrane, la force complexe des liens familiaux. Dans un style espiègle et tendre comme les bras dune mère, l'auteur raconte la douceur ambiguë du monde de l'enfance.

2/ Et depuis aujourd'hui même, la sortie des "Carnets de Voyages" de Stéphane Thomas :



Le soleil, les eaux turquoise de la Caraïbe, et si c’était ça le paradis ?
Les bars de Bogota, le smog de Mexico, et si c’était ça l’enfer ?

Vous vous en ferez une idée en découvrant ces carnets de bord, rédigés au fil d'une trentaine de voyages aux Antilles et en Amérique latine.

Des carnets truffés d'anecdotes, de rencontres insolites, mais aussi d’informations qui vous seront utiles quand vous partirez sur la trace des pirates, de Christophe Colomb ou des conquistadors, de Grenade aux Bermudes, de San José à Buenos Aires.

Vous y croiserez Éva Perón, Fidel Castro ou Augusto Pinochet, un chef d’État, un Premier ministre, une poignée d’ambassadeurs, mais surtout une foule de sourires anonymes qui sont une vraie richesse pour ces pays.

Bons voyages !


Je suis très fière de participer - un tout petit peu - au lancement de ces auteurs de grand talent !

Macha.

Voir les commentaires

Rédigé par Macha

Publié dans #Publications

Repost 0

Publié le 18 Mars 2010

Des petits riens, comme ceux qui servent à se pourrir la vie pour l'entreprise de transport, qui ne supporte absolument pas l'incertitude.

Je les ai rappelés en fin d'après-midi, comme convenu, pour leur donner des nouvelles de Timothée (qui va beaucoup mieux) et leur dire que donc, a priori, il serait transporté demain.

Et je m'en suis pris plein la tête. On me demande des certitudes, dans une situation où, avec la meilleure volonté du monde, je ne peux pas en avoir. Donc oui : les gars prévus pour le transport devront se déplacer demain matin, et oui : si Timothée passe une mauvaise nuit j'annulerai à 7 heures demain matin comme je l'ai fait aujourd'hui. J'aurais mieux compris si mon interlocutrice avait été réjouie de savoir que mon fils allait mieux, mais non, elle ça ne l'arrange pas.

Alors que moi, si .

Mais fi de ces mesquineries et de la bêtise humaine !

Passons donc aux petits riens qui font les grands bonheurs, comme par exemple... faire des bulles !


20100318-Bulles
envoyé par MachaOverBlog


Vous avez peut-être l'impression que mon fils profite éhontément d'être convalescent pour faire exactement ce qu'il veut comme il veut, et qu'il en abuse un tout petit peu ?

..... Mmmmmmmh, c'est pas forcément faux  !

Macha.

Voir les commentaires

Rédigé par Macha

Publié dans #Bidous

Repost 0

Publié le 18 Mars 2010

Timothée allait très bien, une super pêche d'enfer, constatée mardi lors de la consultation à l'hôpital, constatée hier quasiment toute la journée... Ouaip... "quasiment", parce qu'en fin d'après-midi, vers 17 h 30, vizzzzzzzz, mon p'tit bonhomme s'est senti nettement moins bien.

Nauséeux, grisâtre, il a passé une très mauvaise soirée, avec une bassine sous le menton. Et une nuit encore pire, à avoir envie de vomir par intermittence... concrètement : très peu de vomissements, mais peu de sommeil aussi.

Donc ce matin, je téléphone aux transporteurs : ceux de Timothée parce qu'il ne peut pas aller à son Centre dans cet état, et celui de Jade parce que le jeudi Jade n'a pas école l'après-midi, je vais normalement la chercher à l'école à 11 h 30. Comme je ne me vois pas sortir Timothée de la maison aujourd'hui, je ne peux pas aller chercher Jade, donc elle est de nouveau tributaire de l'état de santé de son frère et doit rester à la maison.

Mais le transporteur de Timothée vient de me rappeler, pour savoir ce qu'on fait demain. Pour son planning. Sauf que moi je n'en sais rien. Ca dépend de l'évolution de l'état de Timothée. L'expérience montre que ça peut aller très très vite dans un sens, et assez vite aussi dans l'autre. Donc, pour savoir s'il sera en état d'aller au centre demain, il faudra que je sache comment il a passé la nuit prochaine... et ça, je ne le sais pas à l'avance ! Je ne le saurai que demain matin.

"Ah oui, mais c'est trop tard pour mon planning"... Je comprends très bien, mais la maladie est comme ça. Imprévisible. Il suffit de demander à tous ceux qui ont vu Timothée hier avant 17 h 30 : personne n'aurait pu prévoir qu'il allait se sentir mal dans la soirée. S'il remonte la pente, il peut aussi bien être en pleine forme demain !

"Mais ne vaudrait-il pas mieux le garder de toute façon à la maison (et comme ça je peux faire mon planning)"... Non, s'il est en état d'y aller, je préfère qu'il y aille. Parce que c'est là-bas qu'il a sa prise en charge, en particulier en kiné. Il a déjà raté la séance d'aujourd'hui, je préfère qu'il n'en rate pas d'autres si ce n'est pas indispensable. Ce n'est pas tant pour l'école, une journée d'école de plus ou de moins ce n'est pas très important, mais il a sa prise en charge là-bas, pas chez moi. Accessoirement, c'est aussi là-bas qu'il pourra voir un médecin (on ne sait jamais, ça peut servir ...). En plus, s'il est "moyen" au niveau santé, il vaut mieux qu'il se change les idées en jouant avec ses copains, plutôt qu'en restant à la maison avec moi.

"Ah oui mais mon planning"... désolée, bienvenue dans mon univers. C'est comme ça depuis des années, un jour ça va, un jour ça ne va pas. Impossible de prévoir, c'est mon monde et je n'y peux rien. Pas pratique ? Non, pas pratique. Je comprends très bien les difficultés du transporteur, mais je ne peux rien changer à mes incertitudes, dont je suis encore plus victime que lui.

Pour en revenir à mon bidou, je penche plus pour une petite intoxication alimentaire que pour une gastro ou une dilatation gastrique... Pas de fièvre, il boit, il papote, il ne vomit pas vraiment... Mais il n'a pas une très jolie couleur, alors : mangera-t-il, ne mangera-t-il pas ?

Il faut vraiment que je fasse réparer ma p...n de boule de cristal. Quelqu'un connait un spécialiste en boules de cristal ?

Macha.

Voir les commentaires

Rédigé par Macha

Publié dans #Bidous

Repost 0

Publié le 14 Mars 2010

Au bureau de vote avec les bidous, une grande première pour eux...

Un peu difficile de trouver le bon chemin (mais pourquoi me change-t-on de bureau de vote à chaque fois, grmmpff ?), je n'ai pris aucune photo sur la route pour cause d'obnubilations diverses : "attendez-moi avant de traverser", "attention au plot, il faut le contourner", "non ça ne passe pas par là, tourne de ce côté", "il y a une marche pour descendre du trottoir", "remonte tes pieds", etc...

Sur place, pas oser prendre de photo non plus, donc il faudra me croire sur parole  !

Mais de retour à la maison, petite séance mitraillage pour nos aficionados, avec une poupette échevelée (cause habillage-déshabillage), et des p'tits loups qui ont adoré que je leur prête mes écharpes-à-franges-et-à-poches :













Une bonne chose de faite !!!

Macha, devoir accompli.

Voir les commentaires

Rédigé par Macha

Publié dans #Bidous

Repost 0

Publié le 8 Mars 2010

Voui voui, je sais, je fais moins de photos qu'avant et les bidous vous manquent... désolée... je vais essayer d'y penser plus souvent...

Or donc hier, dernier jour de vacances, avant la reprise de l'école ce matin, mes enfants en étaient tout songeurs...



Après ce Timothée un peu trop sérieux (ce qui ne lui ressemble pas vraiment) et les yeux dans le vague, voici la jolie poupette, elle aussi bien rêveuse...



Bon, je vais vraiment essayer de faire plus de photos. Sont trop beaux mes bidous.

Macha.

Voir les commentaires

Rédigé par Macha

Publié dans #Bidous

Repost 0

Publié le 3 Mars 2010

J'ai ouvert une rubrique dans mon profil Facebook pour les articles que je recommande sur le Net, parce qu'ils décrivent, mieux que je n'y parviens moi-même, une opinion que je trouve intéressante sur un sujet d'actualité.

Aujourd'hui, c'est une série de plusieurs sources, toutes concernant le fameux et surmédiatisé débat sur le "voile" (on devrait dire LES voiles, mais bon)... et en grande partie imagée (donc ça ne passe pas sur Facebook, voilà voilà).

1/ Le plus raisonné des points de vue sur le sujet - à mon avis - se lit sur : Dignité et droits : Pour une refondation sociétale - Blog LeMonde.fr ... mais... c'est un peu long (pis 'ya plein d'mots et pas d'images  ).

2/ Le plus imagé des points de vue, rejoignant le précédent (et le mien), je l'ai lu sur un forum d'informatique, passage écrit par bphenix, contributeur belge :

"Pour moi, le port du voile salafiste
http://www.ouest-france.fr/of-photos/2009/06/20/SIGE_2754610_1_apx_470__w_ouestfrance_.jpg
ne laisse pas la place à l'interprétation: il existe en Belgique un loi, depuis des temps immémoriaux, qui interdit les déguisements sur la voie publique en dehors des périodes du carnaval, et ce, tout simplement, pour empécher des personnes de dissimuler leur identité (préparation d'attaques de banques, manifestations, "supporters" sportifs, ...). Au Luxembourg (et je pense que c'est valable en Belgique aussi), il est interdit de porter un casque de moto lorsqu'on rentre dans un commerce (station-service, banque, ...). Ca repose sur le même constat: il ne faut pas permettre à l'auteur d'un éventuel casse de cacher son visage impunément.
 
Ce type de vêtements ne permet pas non plus une vie sociale normale: comment l'administration communale pourrait-elle délivrer un document officiel à une personne ainsi habillée, en étant sûr (autant que possible) qu'on a bien affaire à la personne concernée ? Comment une école pourrait-elle remettre un enfant à sa mère, en s'assurant qu'il s'agit bien d'elle ? etc...
 
Donc, interdiction totale. Arrestation immédiate des contrevenants, traités comme des délinquants supposés préparer une attaque de commerce. Même sort pour ceux qui se baladent avec un bas-nilon sur la tête, ou qui cachent leur tête
 
Il ne s'agit ici nullement d'un problème de religion ou de tolérance, mais simplement de sécurité publique... Et la loi visée existe depuis des temps où il n'était pas le moins du monde question de problèmes avec des musulmans en Belgique...
 
Quant au vêtement traditionnel féminin afgan,
http://www.de-la-vie.com/reflexions-verseau/islam-burka.jpg
il me semble qu'en plus du problème évoqué plus haut, il s'agit quand-même d'une forme d'emprisonnement psychologique d'une personne, et non de l'expression d'une dévotion à "dieu" ou du respect d'une tradition vestimentaire.
 
Pour ce qui est du "foulard", qu'il soit islamique ou non, qu'il cache les cheveux ou non, je ne vois pas le problème dans l'espace public et pour autant qu'il soit librement consenti.
http://info.rsr.ch/xobix_media/images/rsr/2008/instant20080317-000000-418x280-028.jpg
A noter qu'en Iran, là où la loi est la plus stricte, et qu'une police religieuse est présente dans les rues pour s'assurer du respect strict de la loi islamique, les femmes prennent le plus de libertés avec le port du voile, prenant un malin plaisir à laisser passer des mèches de cheveux, à surmonter de lunettes de soleil très "in", un voile coloré et richement décoré, etc.
 
Mais il faut être raisonnable et ne pas chercher les problèmes en provoquant la majorité de la population.
 
Exemple: si je suis supporter d'Anderlecht, et que je suis étudiant dans une école liégeoise, je vais éviter d'arborer des signes ostentatoires de mon choix footbalistique. De même, si je vais (par curiosité, par exemple) dans un meeting de Le Pen, je vais éviter de venir avec un T-shirt ouvertement de gauche...
 
Si, dans le cadre particulier des écoles, lieu de concentration de jeunes, par nature pas tout-à-fait finis, nécessitant encore un apprentissage à la tolérance et à la dialectique pacifique, où toutes les idées et opinions sont potentiellement représentées et où on doit déplorer de plus en plus souvent de la violence physique, on voulait simplement prévenir des causes de "clashes" en interdisant les manifestations ostensibles d'opinions personnelles, telles les choix sportifs, politiques, religieux, idéologiques, pratiques sexuelles ou en matières de drogues, appartenance à un groupe, une bande, un quartier, choix musicaux (appartenance à un fan-club, identification à un mouvement musical), classe sociale, etc...
 
On en reviendrait bien vite à l'uniforme ou au tablier d'étudiant. Là n'est pas mon propos (je n'ai d'ailleurs jamais connu ça). Mais il me semble que si un foulard choque car il est porteur d'une certaine idéologie qu'on estime devoir rester du domaine privé, le port, à l'école, d'un T-shirt prônant les bienfaits du canabis est du même niveau.
http://rlv.zcache.com/cannabis_t_shirt-p2356838058689725663m43_400.jpg
 
En s'attaquant au seul problème du "voile", laissant de côté bien d'autres dérapages, on envenime le débat et on raidit la position des musulmans. Par contre, en légiférant d'une manière plus générale, on réglerait ce problème mais aussi bien d'autres abus vestimentaires potentiels ou vécus:
http://static.mediamatic.nl/f/gsnd/image/1230-315-500.jpghttp://addtrader.files.wordpress.com/2008/04/tl-che_guevarra_for_the_informed_shirt.jpghttp://www.tshirtsville.com/acatalog/Exploited-t-shirt-Fuck-The-System.gif
 
Comprenez-moi: tous les sujets sont dignes d'être discutés à l'école, mais dans un cadre de qualité (écoute réciproque, respect du temps de parole de chacun, sous la direction d'un adulte, le professeur), dans les limites du respect des vérités scientifiques et historiques. Mais afficher son addiction à telle ou telle substance, groupe musical ou dogme religieux n'apporte rien au débat. Au contraire, c'est générateur de discriminations, de camps, d'idées préconçues, ce qui va justement à l'encontre de la nécessaire élévation intellectuelle qu'on peut attendre d'un tel endroit.
 
Quant à l'espace public, qui se sent choqué par le port d'un turban, d'un foulard, d'un pantalon surbaissé ou d'un kilt,  
http://www.ieo.fr/images/sarouel_ch331.JPG
pourvu que la personne accepte de se soumettre à la loi, par exemple en ce qui concerne les photos d'identités: celles-ci doivent se faire sans couvre-chef, sans maquillage, sans prothèses... afin de permettre l'identification en toute circonstances. Même les "bonne soeurs" devaient retirer leur cornettes  
http://www.feteland.com/pub/Costumes_adulte_femme/Cornette_de_bonne_soeur.JPG
de tout temps lors de la prise de leurs photos d'identités. Il n'y a donc pas de raison que ça ne puisse s'appliquer aux femmes musulmanes.
 
Maintenant, si qqun n'est pas d'accord, c'est-à-dire refuse la loi (des hommes) sous prétexte que "la loi divine lui est supérieure", on est dans le domaine de l'islamisme et non de l'islam(*). Il ne s'agit plus d'une pratique religieuse mais d'un acte de rébellion révolutionnaire:
avec une écharpe et une capuche enfoncée jusqu'aux yeux ou tout autre moyen.
Citation :

Islamisme: projet politique visant à transformer le système politique et social d'un Etat en faisant de la charia, dont l'interprétation univoque est imposée à l'ensemble de la société, l'unique source du droit


Et dans ce cas, il ne doit pas y avoir la moindre hésitation. Il s'agit de protéger ni plus ni moins nos valeurs de libertés religieuses (y compris de laïcité et d'agnosticité), de démocratie, de droits de l'homme, d'humanisme, etc. Aucune tolérance donc, à mon avis, face à ce type de comportement.
 
(*): Cette remarque vaut autant pour les scientologues, raéliens, israélites, évangélistes ou bouddhistes
 
Légiférer en matières d'habillements dans l'espace public est choquant. Mais ça existe déjà: le nudisme est interdit, l'exhibition sexuelle également. Si les nudistes défendent une opinion quant à un mode de vie qui serait meilleur sans vêtements, ils pratiquent bien leurs choix (dans un cadre privé), mais acceptent de respecter la loi démocratique, qui le leur interdit dans l'espace public général, même si ça ne les empêche pas de continuer à défendre leur point de vue. Il n'y a pas de raisons qu'il en soit différemment pour le foulard, qu'il soit religieux ou non.
http://medias.blog.lemonde.fr/files/2007/03/paysans.1175162279.gif
Paysans français en habits traditionnels
 
Le problème, c'est qu'en interdisant brutalement les signes religieux dans toutes les écoles, on risque de voir certaines filles sortir du système d'enseignement organisé, ce qui serait encore plus dangereux pour elles et pour la société en général après quelques années (elles vont élever leurs enfants ensuite sur le mode de ce qu'on leur a appris, ...)
 
Tiens, je pense être un chouillat HS... mais c'est pas moi qui ai lancé le sujet...


Message édité par bphenix le 21-09-2009 à 18:28:25

n°19921431
Profil sup​primé
Posté le 21-09-2009 à 18:20:29  answer
 

Concrètement, quel est l'intérêt de porter le voile islamique?

n°19921553
bphenix
Extrémiste modéré
Posté le 21-09-2009 à 18:33:02  profilanswer
 


Quel était l'intérêt de porter la soutane, la cornette, la kippa, l'uniforme ?
 
La reconnaissance, l'intimidation, l'identification d'appartenance à un groupe, ...
 
Plus généralement, quel est l'intérêt d'arborer un drapeau, un sigle, une enseigne ?
http://bruxelles.cafebabel.com/public/bruxelles/.drapeau_eur_flamand_s.jpg
 
http://flandre.novopress.info/wp-content/uploads/2009/06/marche_de_la_peene_2007_066.jpg

Message cité 1 fois
Message édité par bphenix le 21-09-2009 à 18:38:50


Fin de citation...

3/ J'ajouterais deux petites vidéos, la première (42") de Ilham Moussaïd, cette jeune étudiante qui se présente pour la liste NPA :



Et la seconde, plus artistique, de Jeanne Cherhal qui clôturera en beauté (visuelle et sonore) mon article :



Chacun se fait son opinion ! Mais moi j'aime bien les prises de position tolérantes et argumentées... et j'aime aussi les partager  !

Macha.

Voir les commentaires

Rédigé par Macha

Publié dans #Dans quel monde vivons-nous

Repost 0

Publié le 1 Mars 2010

EDIT : à 16 h 03 (soit à peine 7 heures après le début du concours), le troisième et dernier gagnant a remporté le dernier exemplaire en jeu !

Bravo donc à Emilie, Katy et Charles, qui ont trouvé la bonne réponse. En effet, les emblèmes de nos héros sont : un petit lion et un petit phoque à crinière rose (un bravo
spécial à Charles pour ce dernier détail ).

------------

Lundi 1er mars, bonjour !

Lancement d'un jeu-concours aujourd'hui sur mon blog : trois exemplaires du tome 5 sont à gagner (avec couverture souple en A4 ou avec couverture rigide en 21,5 cm x 27,9 cm, au choix pour chaque gagnant).

Règlement :

- répondre à la question ci-dessous en utilisant le formulaire "contact" de mon blog (ou par MP pour ceux qui ont mon adresse mail).

- donner une adresse mail valide pour que je puisse vous recontacter.

- les trois premières bonnes réponses reçues permettront aux candidats de recevoir un exemplaire du tome 5 des aventures du Chevalier Timothée et de la Princesse Jade (éventuellement dédicacé).

- le jeu est clôt lundi 8 mars à 10h00. Je recontacterai alors par mail les gagnants pour obtenir une adresse postale, le choix de la couverture (soit souple en A4, soit rigide en lettre américaine 21,5 cm x 27,9 cm avec CD audio intégré), et de la dédicace.

The Question :

Quels sont les emblèmes du chevalier Timothée et de la princesse Jade ?

Petit coup de pouce : on peut les voir sculptés sur leur carrosse, et ils correspondent à des animaux très chers à nos deux héros.

Go !

Macha.

EDIT : ne répondez PAS dans les commentaires, envoyez-moi la réponse en privé. Merci beaucoup.

Voir les commentaires

Rédigé par Macha

Publié dans #Publications

Repost 0