Publié le 12 Décembre 2009

Je coiffe ma casquette d'éditrice pour vous annoncer la sortie le 15 février 2010 de deux livres dont je suis responsable  :

- Le Tome 5 des Aventures du Chevalier Timothée et de la Princesse Jade (ce tome sera le dernier des Aventures, j'ai prévu -  probablement pour octobre 2010 - un "hors-série" thématique qui me tient beaucoup à coeur... et ensuite j'arrête complètement la série). Avec ce tome 5, j'ai l'impression d'avoir fait le tour de tout ce que j'avais à dire, de cette façon-là en tout cas.

Les enfants sont un peu déçus que ça s'arrête là, mais je leur ai promis de les aider à écrire eux-mêmes leurs histoires, s'ils en ont toujours envie, quand ils seront assez grands (j'imagine dans deux ou trois ans)... Ils seront alors les auteurs de leurs propres aventures, si ça correspond à un désir ou un besoin pour eux.

- Et une anthologie très appétissante de nouvelles et de poésies du collectif Dix de Plume, sur le thème du chocolat. Miam miam ...

Ces deux livres vous seront présentés en avant-première lors d'une rencontre-dédicace que j'organise à Paris le samedi 13 février 2010. J'y serai, avec les enfants. Plusieurs auteurs du Dix de Plume viendront également vous y rencontrer, et signer les ouvrages du collectif auxquels ils ont participé ainsi que leurs ouvrages personnels (la liste complète des auteurs présents sera communiquée en janvier).


Venez nombreux !

Macha.

Voir les commentaires

Rédigé par Macha

Publié dans #Publications

Repost 0

Publié le 8 Décembre 2009

Timothée est sorti de l'hôpital vendredi. Il va bien, même s'il a du poids à reprendre (il a perdu 900 grs dans l'aventure). Jade va bien aussi, elle est retournée à l'école depuis jeudi dernier, et Timothée est retourné à son centre hier.

Concernant le centre d'accueil de Timothée, justement, je me dois de recadrer un peu les quelques éléments d'information que j'avais donnés dans mon message précédent...

D'abord, Timothée a parfaitement été pris en charge sur le plan médical. La réaction de l'équipe (kinés, médecins, animatrices, infirmières,...) a été très rapide, adaptée, extrêmement compétente, irréprochable.

Ca, j'aurais dû le dire avant  !

Timothée a été envoyé à l'hôpital au bon moment, avec le bon diagnostic, les bons soins et le bon transporteur... ce qui est quand même primordial. Et tout le monde au centre a essayé de le rassurer avant son départ, je n'en doute pas.

Mais mon gamin a son histoire, ses fragilités, son caractère et ses terreurs. Il lui faut certains mots plutôt que d'autres, certains messages ont un sens particulier pour lui... Et ça, ce n'était pas forcément accessible aux gens qui l'entouraient.

Il a vécu une grande souffrance psychologique et morale. Le voir arriver dans un tel état d'angoisse m'a bouleversée. je ne supporte pas la souffrance de mon fils (le contraire serait perturbant  !) et bien entendu je me suis focalisée sur la source de cette souffrance, sur ce qui aurait dû être fait pour la lui épargner. Au détriment de ce qui a été fait pour lui épargner des dangers physiquement.

Alors je m'excuse ici, publiquement, auprès des personnes que mes mots ont blessées, alors qu'elles avaient fait le maximum pour prendre en charge correctement Timothée. Elles ont fait de leur mieux, et je les en remercie.

Je suis une emmerdeuse un peu trop à vif, prompte à dégainer une lourde artillerie pour défendre les intérêts de mes enfants. J'ai trop l'habitude de l'affrontement. De la nécessité de l'affrontement, pour survivre, et faire survivre. Alors quelquefois je me rends compte que mes mots sont trop vifs, mon ton trop cassant, et que je ne sais pas dire tout ce qui va bien.

Mon fils est très heureux là où il est. Il s'est épanoui, ouvert. Il a des amis, des soutiens, il se sent en confiance.
Et c'est ça qui est important.

Macha.

Voir les commentaires

Rédigé par Macha

Publié dans #Bidous

Repost 0

Publié le 1 Décembre 2009

Tout allait bien... ou presque...  une grosse migraine de Timothée par-ci, une poussée de fièvre de Jade par-là... Et puis hier midi, patatras !

Timothée s'est mis à vomir à son centre d'accueil. Le médecin du centre, après l'avoir examiné et avoir fait une radio de son estomac a constaté une dilatation gastrique. Il l'a donc fait évacuer en fin d'après-midi en ambulance vers l'hôpital où Timothée est suivi d'habitude.

Pendant ce temps, à midi aussi, Jade s'est sentie mal à l'école (pas des jumeaux pour rien). On m'a appelée pour que je vienne la chercher. Pas de vomissements, mais une poussée de fièvre à 38°. Après des médicaments et une courte sieste à la maison, nous sommes parties elle et moi rejoindre Timothée à l'hôpital.

Parfaitement synchronisés, nous sommes donc arrivés tous les trois pratiquement en même temps (Timothée était en avance sur nous d'à peine 1/4 d'heure)...

Jade a été gardée en observation toute la nuit, ça c'est très bien passé, l'hôpital ayant fait des miracles pour permettre aux jumeaux d'être tous les deux dans la même chambre. Et je l'ai ramenée à la maison aujourd'hui, un peu fatiguée mais rétablie.

Timothée va rester plus longtemps à l'hôpital. Son estomac a d'abord été mis au repos, puis on va reprendre une alimentation progressivement (diase => alimentation mixée + diase => alimentation solide) en surveillant que son estomac le supporte bien à chaque étape, et qu'il reprenne le poids qu'il a déjà perdu.

Pas de fièvre, pas de problème respiratoire, pas d'infection. Rien de grave. Juste un énorme coup de stress, surtout pour Timothée qui m'a dit avoir été évacué sans que son centre l'informe de la direction prise par l'ambulance. Il croyait rentrer à la maison, et ne s'est rendu compte qu'au moment de l'arrivée qu'il était à l'hôpital, seul.

Encore aujourd'hui son humeur se ressent de cet énorme coup d'angoisse. Il va falloir du temps pour le rassurer, à cause d'un manque d'information absolument inadmissible, incompréhensible, du personnel de son centre. Apparemment personne n'aurait pris la peine de lui expliquer ce qu'il avait, ce qui se passait, ni ce qui était décidé pour lui. Et personne ne lui aurait expliqué qu'il allait à l'hôpital (ni pourquoi) ni que je le rejoignais là-bas...

Alors maintenant j'essaie de recoller les morceaux d'un petit garçon qui s'est senti trahi, abandonné, en grave danger... et qui en plus culpabilise d'avoir vomi dans l'ambulance ! Heureusement que là où il est maintenant les gens font, globalement, très bien leur boulot, et s'occupent aussi de l'aspect psychologique de l'accueil des enfants hospitalisés.

Une petite semaine chaotique encore à passer, et tout devrait rentrer dans l'ordre.

Macha.

Voir les commentaires

Rédigé par Macha

Publié dans #Bidous

Repost 0