Publié le 22 Juin 2008

Jade a commencé la première, dans la journée d'hier,

puis moi cette nuit à partir de minuit,

puis Timothée ce matin....

Au programme : hydratation, repos, hydratation, repos... et des compléments alimentaires hyper caloriques pour ceux qui supporteront.

Beuh... j'suis KO...

A bientôt, en meilleure forme j'espère !

Macha.

Voir les commentaires

Rédigé par Macha

Publié dans #Généralités

Repost 0

Publié le 19 Juin 2008

Voici la surprise que je vous annonçais...

Ce jeudi après-midi, Jade, Timothée et moi-même étions invités en "V.I.P. guest-stars" pour la projection d'un diaporama du groupe communication de l'hôpital de Garches.

En effet, depuis le mois d'octobre dernier, le groupe communication, qui anime des groupes d'expression pour les enfants hospitalisés en neuro-pédiatrie, a monté avec plusieurs de ces enfants une pièce de théâtre basée sur le tome 1 des aventures du Chevalier Timothée et de la Princesse Jade.

Pendant des mois, ces enfants de Letulle et Brézin (deux bâtiments distincts de l'hôpital) ont travaillé, répété, se sont appropriés leurs rôles, leurs textes, et leurs déguisements. Il y a eu une représentation, en très petit comité pour plusieurs (bonnes) raisons, et de très belles photos ont été prises à ce moment-là.

Aujourd'hui, nous étions donc invités pour la projection du diaporama fait à partir de ces photos, avec montage de textes et de musique... et pour une séance de photos et de dédicace après la projection. Jade et Timothée étaient particulièrement fiers de venir se montrer aux enfants comédiens, qui eux aussi étaient ravis de rencontrer "les vrais" chevalier Timothée et princesse Jade, et l'auteur du livre (myself).

Je profite de cet article pour faire un coucou particulier à Louis, qui a joué le chevalier Timothée, à Khalid qui a joué le chat, à Mickaël qui a joué l'oiseau bleu, à Patricia qui a joué Clémentine, à la jolie Marlène qui a joué le poisson aux mille couleurs, et à Hassiatou qui a joué la princesse Jade. Un grand merci et bravo aussi aux organisatrices, infirmiers, infirmières, aide-soignantes, orthophonistes, orthophonistes stagiaires, ergothérapeutes et éducatrices, qui pour certains ont joué l'ours, les chevaux et le Prince Agil.

Je n'ai pas fait de photos, et je préfère ne pas publier d'extraits de ce diaporama, qui appartient au personnel et aux enfants de l'hôpital... L'émotion est dans nos coeurs, dans nos souvenirs, et dans le regard émerveillé des enfants.

Lorsque nous sommes rentrés à la maison, encore une fois épuisés par cette journée bien chargée, je réservais un autre moment de plaisir à Jade et à Timothée.

Plusieurs parents m'avaient demandé quoi leur apporter pour leur goûter d'hier, et j'avais répondu "rien, rien, ce n'est pas un anniversaire, il s'agit juste d'un goûter au jardin, pas de cadeau". La consigne a presque été suivie, mais pas complètement, puisque trois enfants avaient quand même apporté de très gentils cadeaux. Pour ne pas froisser ceux qui avaient suivi ma consigne, je n'ai pas ouvert ces cadeaux hier avec tous les enfants, j'ai préféré attendre aujourd'hui que Jade et Timothée en profitent.

Et, même fatigués, ils en ont profité ;-))))) :















Séance "clin d'oeil" :







Quand je vous dis que c'est une semaine spéciale, cette semaine !...

Macha.

Voir les commentaires

Rédigé par Macha

Publié dans #Bidous

Repost 0

Publié le 18 Juin 2008

La semaine continue, toujours bizarre, positive, et fatigante à la fois...

Aujourd'hui, goûter au jardin pour les enfants... et leurs 11 petits invités, qui sont leurs meilleurs copains et copines d'école.

Rien de tel qu'un moment de pur bonheur, sous un soleil enfin clément et généreux... Les chapeaux sont fournis par la maison, ainsi que les lunettes de soleil, du coup les "looks" étaient plutôt rigolos et disparates...































Merci à tous les enfants qui sont venus.

Merci à Cécile.

Merci au soleil.

Macha, qui vous réserve encore quelques surprises d'ici la fin de la semaine, si, si !!!

Voir les commentaires

Rédigé par Macha

Publié dans #Bidous

Repost 0

Publié le 16 Juin 2008

Début de semaine un peu difficile...

6h15 : réveil.

7h20 : réveil des enfants, habillage, appareillage.

7h45 : arrivée de Cécile, venue me seconder pour la journée, petit-déjeuner des enfants.

8h15 : départ pour Paris. Jusque-là tout va bien. Nous avons rendez-vous à l'atelier de l'appareilleur pour des modifications sur le corset de Jade, officiellement. J'ai aussi des questions à lui poser sur le corset de Timothée, au sujet de la têtière (bisou à Valentin au passage !!!) et sur d'éventuelles coques moulées à récupérer pour un projet de bricolage avec le SESSD APF de ma ville.

10h20 : arrivée devant l'atelier de l'appareileur, après 2 heures d'embouteillages ! Le quartier étant piétonnier, il faut demander l'ouverture des plots à une borne, qui délivre un ticket pour une durée de stationnement très courte... Je stationne donc en plein milieu de la rue, devant la porte de l'atelier, le temps de faire descendre les enfants, qui restent à l'atelier sous la bonne garde de Cécile. Je pars ensuite garer le Trafic dans un parking payant de ma connaissance, à quelques centaines de mètres de là.

Quand j'arrive devant la porte du parking souterrain, un passant me fait "non non non" de la tête, totalement effaré. Je réponds "si si si" de la tête, avant de m'engouffrer. Le parking est limité en hauteur à 2,0 m. Le Trafic mesure 1,95 m. Je sais par expérience qu'il passe. Je sais aussi qu'à chaque virage, il faudra manoeuvrer : avant, arrière, avant, arrière, avant. J'ai trouvé une place au 3ème sous-sol, à raison de deux virages par niveaux, j'ai donc fait 6 fois la manoeuvre : avant, arrière, avant, arrière, avant. Je suis totalement en nage à l'arrivée, et les quatre voitures que je bloquais derrière mon Trafic sont au moins autant soulagées que moi. Le Trafic dépasse quand même à l'arrière de 50 bons centimètres, et la place est juste devant un virage pour le niveau inférieur. Je croise les doigts pour que personne n'embarque mon pare-choc arrière dans sa manoeuvre...

Chez l'appareilleur, on enlève les corsets des enfants. Pour Jade, on doit écarter les attelles de jambes, pour que la petite n'ait plus de grosses marques sur les cuisses à cause des attelles trop étroites (voir les coussinets blancs sur la photo, posés ce matin) :



Je discute de la prochaine têtière de Timothée, à lui faire pour son prochain corset, et au passage l'appareilleur embarque le corset de Timothée pour lui rendre déjà sa têtière actuelle plus confortable :



La prochaine sera montante, avec des appuis de chaque côté de la tête, pour éviter que la tête ballotte, et donc éviter de devoir lui mettre les bandeaux si disgracieux.

Pendant ce temps, je téléphone à l'assistante sociale de l'hôpital, pour lui parler de quelques soucis administratifs... La Prestation de Compensation du Handicap (PCH) étant maintenant ouverte aux enfants, le décret d'application est passé début mai, toutes les prestations dans mon département doivent être réévaluées. C'est ce qu'un médecin-conseil de la MDPH (Maison Départementale des Personnes Handicapées) m'a longuement expliqué il y a 10 jours. En attendant que je re-constitue à nouveau tout un dossier complet, je ne touche plus aucune allocation. Même pas les allocations de base. Et quand la MDPH aura reçu les dossiers complets, il faudra que mes demandes passent en commission avant qu'une décision soit prise concernant mes futurs droits... Il y a donc urgence à constituer des dossiers bétons, dont une pièce maîtresse est un certificat médical établi par leur médecin traitant.

A l'hôpital, l'assistance sociale n'a pas de formulaire vierge à transmettre au médecin des enfants. Nous nous mettons donc d'accord pour que je passe avec tout mon petit monde, en faisant un détour de Paris à Garches avant de rentrer à la maison.

12h45 : départ du parking, avec les enfants et Cécile dans le Trafic, et en refaisant toutes les manoeuvres dans l'autre sens...

13h45 : arrivée à Garches, dépôt des formulaires.

14h30 : arrivée au Centre Commercial, près de la maison. J'ai promis aux enfants que nous irions y manger tous ensemble en rentrant de l'atelier de l'appareilleur. Il n'est pas particulièrement tôt, mais ils y tiennent beaucoup, donc nous y sommes...

15h30 : courses dans un magasin de jouets. Rien de mieux pour remonter le moral des troupes (même de Cécile, LOL).

16h30 : retour maison. Désapareillage des enfants, début des bains, une Jade dans l'eau. Plouf.

17h00 : arrivée de la kiné. Pendant qu'elle fait sa séance à Jade, je donne son bain à Timothée.

J'étends aussi une lessive, change la litière des chats, et bricole sur les petits fauteuils des enfants. Il ne faudrait pas que je vous donne l'impression de perdre mon temps ;-) !!!

Question subsidiaire : le bricolage des petits fauteuils, c'est pour rabaisser l'assise, les enfants ayant beaucoup grandi. Il va donc falloir refaire entièrement (et assez vite) les coussins de dossier, soi-même, puisque les fauteuils ne bénéficient pas d'un service après-vente (le vendeur a fait faillite). Et ça.... qui va le financer ?...  Vous croyez que je vais faire un dossier de PCH avec devis de mon magasin de bricolage à l'appui, espérer une décision pendant minimum quatre mois d'attente avant de passer en commission et attendre leur décision ? Les dossiers traités pour les enfants ont, dans mon département, quatre mois de retard de traitement. Et la MDPH ne fait jamais de remboursement mais seulement du paiement direct aux tiers...

Maintenant, au programme, c'est séance de percu pour Timothée, puis un dîner, et coucher tôt pour les enfants (demain, il y a école).

Vous avez dit quoi ? Une semaine qui s'annonce bien ?

Je me demande surtout dans quel état je vais la terminer, moi ;-) !!

Macha.

Voir les commentaires

Rédigé par Macha

Publié dans #Bidous

Repost 0

Publié le 9 Juin 2008

Les petits chats sont tous (très bien) placés !!

Riri s'appelle désormais Diabolo, Fifi porte le doux nom de Dubaï, et Loulou se prénomme..... Caleçon !

Ils sont tous les trois dans des familles différentes, l'un à Paris, l'autre dans l'Essonne et le troisième en Seine et Marne.

Je trouve qu'ils ont de nouveaux noms qui leur vont très bien, Riri...oups, Diabolo ayant toujours été le plus nerveux, le plus vif (et le moins sage), Dubaï est de loin le plus intéressé aux autres, le plus ouvert vers le monde extérieur, et Caleçon est le plus calme, câlin et pantouflard (une pantoufle avec un caleçon, si c'est pas la belle vie, hein ?).

Comme les derniers sont partis mercredi dernier, j'ai fait opérer Caresse dès jeudi. Maintenant elle doit porter une collerette (carcan) pour éviter de s'arracher les agrafes pendant 15 jours (je trouve ça vraiment très long !!!). Et pendant tout  ce temps, elle est interdite de sortie. Un mauvais moment à passer, avant de pouvoir profiter du jardin, avec son grand copain...

Allez pour le plaisir, une photo d'un de leurs derniers repas en famille :



Sans regret, même si d'avoir les petits chats à la maison nous a donné de grands moments de bonheur...

Macha.

Voir les commentaires

Rédigé par Macha

Publié dans #Greffiers

Repost 0

Publié le 4 Juin 2008

Aujourd'hui sur ce blog, un sujet d'actualité, en mode dérision...

Lulla est brune, comme tout le monde (ah non ? ah bon, je croyais).
Lulla fait du 90B de taille de soutien-gorge, comme tout le monde (ah non ? ah bon...)

Lulla se teint les cheveux, et passe entre les mains d'un chirurgien esthétique.

Lulla devient blonde, et fait du 100D (bavez pas, les mecs, c'est mauvais pour les claviers).

Lulla rencontre Ricco. Ricco est fondu des blondes à forte poitrine. Des VRAIES blondes avec de VRAIES fortes poitrines. C'est son truc à lui.

Ricco et Lulla se fréquentent, sympathisent. Ricco veut la garder pour lui tout seul, sa blonde à forte poitrine, il veut l'appeler sa femme et rester avec elle toute sa vie. Sauf que, il veut que ce soit vraiment une VRAIE blonde, avec une VRAIE forte poitrine. Il en parle à Lulla. Lulla lui répond qu'elle est une VRAIE blonde, à VRAIE forte poitrine. Elle se dit qu'avec un peu d'amour, Ricco comprendra.

Ils se marient. La nuit de noces arrive, Ricco est impatient. Quand Lulla se déshabille, euh... grosse déception de Ricco. Ben oui, quoi, il y a des trucs, quand ce n'est pas d'origine, ça se voit.

Le lendemain, Ricco demande l'annulation du mariage parce que Lulla lui a menti sur un truc IMPORTANT POUR LUI.

Si on lui accorde l'annulation de son mariage avec Lulla, cela n'empêchera pas les brunettes à petits seins de se marier (ni Lulla de se marier avec un autre type) !

L'annulation du mariage officialise les éléments suivants :

- Lulla a menti
- Ricco est un mec stupide à l'esprit étroit
- Ce qui les reliait n'avait rien à voir avec l'amour, ni quoi que ce soit d'autre sur quoi on peut baser une vie commune (confiance, valeurs communes, etc.)
- Il faut libérer Lulla du joug de cet abruti !

Si on refuse l'annulation du mariage, on n'apporte rien de mieux à Lulla. Le divorce sera prononcé (au lieu d'une annulation) et n'apportera aucune protection à la jeune fille, bien au contraire. J'ai été divorcée à 19 ans, et je peux vous dire qu'en complication et paperasseries, c'est vraiment pénible...

Un juriste, spécialiste du droit des enfants, parle beaucoup mieux que moi (et sans dérision) de ce fait d'actualité dans son blog que je vous recommande, pour le regard direct qu'il apporte sur notre monde : http://jprosen.blog.lemonde.fr/.

Macha.

Edit : le 19 juin, Maître Eolas sur son blog a aussi écrit un billet que je trouve intéressant à ce sujet :

http://www.maitre-eolas.fr/2008/06/19/1005-affaire-du-mariage-annule-a-lille-l-execution-provisoire-a-ete-suspendue

Voir les commentaires

Rédigé par Macha

Publié dans #Dans quel monde vivons-nous

Repost 0