Publié le 29 Mai 2007

Aujourd'hui, c'est un jour d'école pour les enfants... Alors je vais tout vous raconter de mon emploi du temps un matin d'école :

- le (premier) réveil sonne à 6 h 30. Je l'éteins dans une sorte de semi-coma, très au-dessous de mon seuil de conscience.

- Le deuxième sonne à 6h50. Celui-là demande un peu plus d'effort à éteindre, et comme les deux réveils sont au pied de mon lit, je me retrouve hors des plumes, frileuse et un tout petit peu plus réveillée.

- je commence à me préparer, me laver, m'habiller,... sans vraiment émerger.

- à 7 h 30 (normalement ça devrait être 7 h 20 mais je suis déjà en retard), je réveille les enfants. Je commence par Jade (Timothée est comme moi pour se réveiller, il lui faut du temps), je les habille, les appareille et les met sur leurs fauteuils.

- à 8 h 00 petit déjeuner pour les enfants (moi je ne peux pas manger, mon estomac se réveille en dernier, beaucoup plus tard que ça).

- à 8 h 20, départ pour l'école où on arrive à 8 h 40.

- à l'école je change leurs couches, discute un peu avec leur assistante, leur fait un gros bisou puis je repars.

- à 9 heures je suis donc de retour chez moi. Je donne son lait à Câlin, me prépare un thé, mange un morceau de brioche, allume mon ordinateur... c'est seulement maintenant que j'ai l'impression de commencer à me réveiller.
- et à 9 h 15 je lis la dernière participation de Oncle Dan sur Paroles Plurielles. Je manque d'avaler mon thé de travers, mes derniers neurones se réveillent en sursaut (aïe, ça fait mal) et ne récupèrent pas tous leur place habituelle en retombant...

Mais euh.... d'abord c'est pas de ma faute, enfin !!!

Grâce à cette lecture, je suis maintenant vraiment bien réveillée, et dans une heure je vais repartir chercher les enfants à l'école en pleine forme. Maman tonique et bien remontée ! Qu'est-ce qu'on dit ?... Merci, Oncle Dan !

Macha.

Voir les commentaires

Rédigé par Macha

Publié dans #Généralités

Repost 0

Publié le 28 Mai 2007

Avec tout ça, j'ai presque failli oublier mon lund-WIP, moi.

Comme Philinte l'avait brillamment écrit, il s'agit bien du modèle "Toscane" de Lanarte...



Maintenant ça semble plus facile à deviner, puisque c'est presque écrit dessus ;-))) (en ton sur ton en haut au milieu) !!

Pour en revenir au petit chat, j'ai changé le contenu de son bac à litière ce matin. Il avait de la litière végétale, mais je l'ai changée pour une + classique (même si agglomérante), et c'est devenu un vrai bonheur pour lui, car maintenant il peut gratter !!! Du coup, il ne vient plus me chercher pour aller faire son petit pissou, il y va tout seul.

Je ne sais pas exactement ce qu'il cherchait à me faire comprendre précédemment, quand il voulait qu'on aille ensemble au bac.
— Tu crois que c'est là ? Vraiment ?
— C'est quoi ce truc, tu veux vraiment que je pisse dessus ?
— Et je fais comment pour recouvrir ma petite affaire avec ça, moi ?
— T'as vu comme je t'aime déjà, puisque j'accepte de poser mes pattes sur ce machin débile ?
— etc....

L'anthropomorphisme n'a pas de limite, et je peux imaginer à peu près n'importe quoi ;-))). En tout cas, maintenant je n'ai plus aucun souci, Câlin est propre et net.

Macha.

Voir les commentaires

Rédigé par Macha

Publié dans #Broderie

Repost 0

Publié le 27 Mai 2007

Bon, on dirait que le chat s'acclimate sans trop de difficultés...

Il a trouvé sa gamelle, et "presque" son bac à litière, mais il réclame quand même que je l'emmène pour y aller (dans les deux cas), c'est assez marrant !

Les enfants s'habituent aussi, mais très différemment :

- Pour Timothée, Câlin est fantastique, c'est le plus beau des petits chats, le plus gentil, le plus mignon, c'est notre bébé à nous et il l'adore. Voilà. C'est assez clair comme déclaration d'adoption, je trouve ;-).

- Pour Jade, c'est plus délicat. Elle voudrait que je lui mette le chat dans les bras "Jade, c'est un animal, ce n'est pas un jouet", pose des tas de questions sur ce qu'il fait, où il est, où il va.

Comme les enfants ne peuvent pas bouger par eux-mêmes, l'animal est un peu frustrant pour eux. Ils ne peuvent pas le toucher quand ils veulent ni comme ils veulent. Il reste aussi sûrement dans l'appréhension de Jade un peu du traumatisme après le passage d'Attila. L'incapacité dans laquelle ils sont de se défendre en cas de griffure ou de morsure est assez angoissante pour eux (et pour moi). Attila les avait mordu aux pieds tous les deux, et ils avaient alors pu constater qu'ils ne pouvaient pas dégager leur pied par eux-mêmes, donc ils ont gardé une certaine angoisse à l'idée d'être à nouveau victime de l'animal.

Mais Câlin est super gentil. Bien sûr, il lui arrive de griffer un tout petit peu, mais sans faire mal. C'est un tout petit chaton et je suis certaine qu'il va vite apprendre à faire patte de velours, sans difficulté.

Pour vous montrer à quel point tout le monde est malheureux dans cette maison ;-), voici un petit film pris ce matin :


Où on constate que les oeufs au chocolat sont des "5 en 1" chez nous. On utilise : le chocolat (miam), le jouet (bonne taille, bon poids pour mes enfants), la boîte du jouet (idem), la feuille avec la description du jouet (chic, de la lecture) et même le papier métallisé qui entoure l'oeuf (ça, c'est pour le chat) !!! Rien ne se perd chez nous !!

Macha.

Voir les commentaires

Rédigé par Macha

Publié dans #Greffiers

Repost 0

Publié le 26 Mai 2007

Ce matin une petite boule de poils est arrivée à la maison... Un petit chat mâle de moins de 3 mois, baptisé "Câlin" par Timothée.

1ère phase : exploration (in-photographiable, je n'ai attrapé avec mon appareil photo que quelques bouts de pattes et de queue pendant cette phase très active).

2ème phase : observation.







3ème phase : déchiquetage de bas de rideaux.







4ème phase : repos.



Il lui manque encore d'expérimenter les phases : bouffe (il n'a rien touché à sa gamelle) et surtout hygiène (euh... je lui ai présenté sa caisse, mais... quand va-t-il comprendre ?)...

Voici une nouvelle aventure qui commence pour nous (quatre) : Macha, Jade, Timothée... et Câlin.

J'espère que ça se passera mieux qu'il y a deux ans avec le chien, Attila le bien nommé.

Macha, qui avoue attendre avec impatience le premier câlin de Câlin.

Voir les commentaires

Rédigé par Macha

Publié dans #Greffiers

Repost 0

Publié le 20 Mai 2007

J'avais beaucoup aimé la saga du "lundombre" que Sarah nous avait fait partager sur son blog...

Et comme j'ai besoin d'un peu me re-motiver depuis que j'ai repris mon aiguille à broder, je vous propose à mon tour de suivre sur ce blog, chaque lundi, l'avancée de mon "WIP" (Work In Progress=ouvrage en cours, dans le jargon des brodeurs/ses).

Mais je ne vous dis pas encore ce que c'est ;-)... Hé hé hé...



Juste que c'est un kit, normalement prévu en 2 x 2 et que je brode en 1 x 1.

Si vous trouvez ce que c'est avec si peu de points sur la toile.... Chapeau !!

Macha.

Voir les commentaires

Rédigé par Macha

Publié dans #Broderie

Repost 0

Publié le 17 Mai 2007

D'abord des nouvelles de Timothée, qui est sorti de son encombrement, et qui termine ses antibios demain soir. Dans la foulée, donc dès lundi je vais commencer de le doper aux ampoules de fortifiants. Il a déjà repris un peu d'appétit, et sa perte de poids n'est pas alarmante.

S'il ne reprend pas froid d'ici là, j'espère que l'arrivée de l'été le trouvera en pleine forme !!

Au fait Shantti, à chaque fois qu'il est encombré je lui donne du Coccus Cacti 9CH suivant tes conseils, et ça lui réussit super bien ! Ca ne m'empêche pas évidemment d'utiliser toute la panoplie hallopathique prévue par son médecin traitant. Tout est bon pour l'aider dans ces cas-là.

Et sinon, voici le résultat de mon dur labeur d'aujourd'hui :





Soit une "tranchée" joliment et énergiquement bêchée de mes petites mimines (avec une fourche-bêche), d'une largeur de 1,50 m environ, sur une longueur de 6 mètres environ.

J'ai mis plus d'une heure...

Et il faut 13 à 14 fois ça pour finir mon jardin...

Et j'ai TRES mal au dos !!!

Bon, OK. Je m'incline.

J'ai donc fait appel à une association pour la réinsertion de personnes en difficulté, qui propose de la main d'oeuvre pour des tâches ménagères ou jardinières, et normalement un gars viendra lundi ou mardi prochain me donner un coup de main. C'est la première fois que je fais appel à leurs services, et j'espère que ça se passera bien.

Curieusement, je n'ai pas envie de me tuer (ni de tuer mon dos) à jouer les forçats bêtement dans mon jardin, moi !... D'ailleurs en bêchant, j'avais la chanson d'Higelin dans la tête : "Cayenne c'est fini. Cayenne c'est bien fini" de son album "Champagne".

Ce que j'espère, c'est que dans 15 jours tout soit plat pour qu'au retour du soleil les enfants puissent sortir et rouler dans le jardin. Je pense encore que c'est jouable ;-)).

Macha, optimiste mais pas téméraire.

Voir les commentaires

Rédigé par Macha

Publié dans #Maison et Jardin

Repost 0

Publié le 6 Mai 2007

Je viens de terminer le montage de la vidéo-visite de mon jardin. Cinq minutes d'images floues de verdure et de fleurs, plus un peu de musique "cool"...


Voilà, juste une petite pause bucolique à partager avec vous ;-).

Macha.

Voir les commentaires

Rédigé par Macha

Publié dans #Maison et Jardin

Repost 0

Publié le 6 Mai 2007

Aujourd'hui, je pourrais vous parler de choses importantes :

1/ de la santé de Timothée.

Il vient de recommencer un traitement aux antibiotiques pour enrayer un encombrement accompagné de fièvre... Le deuxième traitement antibiotique en 1 mois ! Heureusement, il va déjà mieux, mais son moral en a pris un coup, et il va falloir le requinquer sur tous les plans : respiratoire, poids, mental...

2/ des commentaires à mon message précédent.

Je pourrais essayer d'expliquer à Amandine que l'agressivité tient à de toutes petites choses, qui ont un grand impact. Ecrire en majuscules, écrire "on" au lieu de "je", comme par exemple écrire "on ne devrait pas faire ça" au lieu de "je ne pense pas que", etc... Le commentaire d'Amélie à mon article est très clair et pas du tout agressif, mais sur la liste il y a eu des messages autrement insoutenables.

Je tiens également à préciser à Amandine que si c'était dans le sens inverse, c'est à dire si sur le groupe il était imposé le refus de l'IMG comme une doctrine, autant que l'IMG est imposé comme évident actuellement, je monterais au créneau de la même façon, mais cette fois pour défendre le droit de recourir à l'IMG. Si un(e) lecteur/trice n'a pas compris que ce que je défends c'est la liberté de choix, alors je ne peux que conseiller de relire mon article plus en détail...

3/ En parlant d'interprétations de discours et même de manipulations plus ou moins subtiles, je pourrais parler aussi des élections présidentielles.

Mais je ne prendrai pas parti publiquement sur mon blog. Je viens de prendre parti dans le secret de l'isoloir ("a voté") et c'est l'endroit approprié pour ça. Par contre, je peux parler un peu du débat du 2 mai, en particulier du moment de cet "accrochage" sur la scolarisation des enfants handicapés. J'étais devant mon téléviseur, et particulièrement attentive à leurs discours à tous les deux.

Ce qui m'a frappé c'est que - par démagogie ou pas - les deux candidats étaient d'accord sur l'évidence de la scolarisation des enfants handicapés en milieu ordinaire. Que les modalités diffèrent, que les budgets alloués diffèrent, que la qualité et la quantité de personnel attribué pour rendre cela possible diffèrent, c'est bien normal, mais le fond, convenu par les deux protagonistes à l'égard du grand public, c'est que la place des enfants handicapés est dans le système scolaire ordinaire. C'est une surprise pour moi d'entendre, dans un contexte aussi important et médiatisé, cette affirmation de la part des deux candidats qui ont recueilli le plus de suffrages au premier tour, et qui représentent les courants les plus importants de la politique française. A ce titre, pourvu que ça dure...

4/ de l'article qui vient de paraître dans Déclic, magazine édité par Handicap International, dans son numéro de mai-juin 2007.

J'ai témoigné sur l'impact psychologique de l'arrivée du premier fauteuil, pour Jade et Timothée, et je suis très fière de la publication de ce témoignage.



Mais au lieu de tout cela, je vais vous parler de ma pelouse... Mmh ? Hein ? Ben oui, il y a trop de trous. Les enfants ne peuvent pas rouler sur la pelouse dans l'état actuel, donc je désherbe, puis je vais biner, retourner, ratisser, passer le rouleau, etc... sur mes 120 m2 de pelouse pendant un bon moment jusqu'à ce que ce soit à peu près plat. Et en octobre, je sèmerai le prochain gazon dont nous verrons, j'espère, les premières pousses l'année prochaine.

Eh, j'avais prévenu que j'allais rester au ras des pâquerettes dans l'article d'aujourd'hui, non ? ;-)

Alors tous avec moi, dites adieu à ma pelouse et à ses trous !





Macha.

PS : je vous prépare pour très bientôt une petite visite virtuelle de mon jardin, mais il faut encore que je monte le film...

Voir les commentaires

Rédigé par Macha

Publié dans #Généralités

Repost 0

Publié le 2 Mai 2007

Attention, je sors de ma léthargie, tous aux abris !!!

Comme cela est déjà arrivé plusieurs fois, c'est une polémique lancée sur la liste amyotrophie spinale qui me fait écrire aujourd'hui.

Une maman de la liste dit qu'elle est enceinte d'un autre enfant (après avoir eu une petite fille malade). D'autres participants lui demandent quelle technique elle a choisie pour tester l'enfant à venir, DPN (diagnostic pré natal) ou DPI (diagnostic pré implantatoire). Elle explique qu'elle n'a pas fait de test et n'en fera pas, qu'elle respecte les autres choix, mais que son mari et elle ont choisi de prendre la vie de cet enfant comme elle viendra (avec d'autres mots et j'espère que je ne trahis pas sa pensée en formulant ça comme ça).

Les réactions ont été tellement vives, et pour certaines tellement blessantes que cette maman, après avoir essayé plusieurs fois de justifier son point de vue, s'est désinscrite de la liste, pour pouvoir poursuivre cette grossesse dans une atmosphère plus sereine.

J'ai déjà donné mon opinion sur le sujet sur la liste, mais sans parler de mon expérience personnelle, ce que j'aimerais développer ici. C'est une sorte de suite de mon article "Le meilleur des mondes".

Lorsque nous avons eu le projet de faire un enfant avec mon second mari, nous avons procédé à des tests génétiques, sachant que si ces tests l'avaient montré porteur comme moi pour l'amyotrophie spinale, nous nous serions orientés vers le DPI et/ou l'adoption, mais pas vers un DPN.

Ces tests ayant montré qu'il n'était pas porteur de la délétion, nous nous sommes lancés dans la FIV (fécondation in vitro), avec succès puisque je me suis retrouvée enceinte des jumeaux assez rapidement.

Au début de ma grossesse, pendant une visite médicale, une infirmière m'a annoncé qu'en raison de mon grand âge (j'avais 36 ans), je faisais partie d'une population à risque et qu'on pouvait donc pratiquer une amniocentèse pour dépister la trisomie 21. J'ai refusé. Et à mon refus elle a répondu par un discours extrêmement agressif et culpabilisant. D'après elle, j'étais une irresponsable de ne pas vouloir de cette amniocentèse.

J'ai essayé de lui expliquer que je ne voyais pas l'intérêt de prendre le risque de faire une fausse couche alors que de toute façon je ne ferais rien du résultat, même s'il était positif. Je gardais mes bébés quoi qu'il en soit ! Elle trouvait ma position inacceptable.

Il s'est avéré depuis qu'en fait l'amniocentèse de dépistage pour la trisomie 21 n'a aucune fiabilité en cas de grossesse gemellaire (jumeaux). Et, si vous vous posez la question, cet examen n'aurait rien montré non plus pour l'amyotrophie spinale, puisque Jade et Timothée sont hétérozygotes, c'est à dire qu'ils ont hérité d'une délétion de mon côté, et d'une mutation du côté de leur père. Un examen, s'il avait été pratiqué, les aurait montrés porteurs pour la maladie (comme moi), mais pas malades.

Les solutions que nous avions envisagées pour éviter que l'histoire d'Amandine se reproduise excluaient l'interruption médicale de grossesse, car je suis incapable d'envisager de faire face à un avortement.

Et je ne suis pas catholique.

Et je suis POUR le droit à l'avortement, volontaire ET thérapeutique. Je suis pour que ce droit reste ce qu'il est : un droit, c'est à dire un choix, de parent(s). Je n'accepte pas que cela soit une obligation.

Pour en revenir à la notion d'irresponsabilité, où commence et où s'arrête cette irresponsabilité ? N'est-ce pas irresponsable de mettre un enfant, malade ou pas, au monde dans cet univers ?

Mettre un enfant au monde, c'est risquer qu'il soit atteint de n'importe quelle maladie, de n'importe quelle tare, de n'importe quel traumatisme ultérieur à sa naissance. Tous les handicaps existent, à n'importe quel stade : moteur, mental, sensoriel, mais aussi affectif, social, etc... Et pour éviter qu'un enfant en soit atteint, la seule solution est de ne pas faire d'enfant.

Mettre un enfant au monde, c'est risquer sa vie prématurément (et la perdre de toute façon, au bout de son chemin). C'est aussi, dans une certaine mesure, risquer la vie de tous ceux que cet enfant croisera sur sa route. Il pourra au mieux briser des coeurs, au pire être un chauffard d'un soir.... Il n'y a aucun garantie.

Mettre un enfant au monde est un acte irresponsable, fondamentalement. C'est un pari sur l'avenir. C'est un acte d'amour.

Macha.

PS : en parlant de "meilleur des mondes", mais cette fois avec une orientation résolument politique, je suis tombée incidemment sur la revue du même nom d'André Glucksman. Je vous recommande la lecture de l'éditorial n°3 de Printemps 2007. Saine réflexion sur la tolérance (s'il vous plaît, dépassez les deux premiers paragraphes !!!!).

Voir les commentaires

Rédigé par Macha

Publié dans #Dans quel monde vivons-nous

Repost 0